La pénurie de maisons à vendre sur le marché immobilier s'installe, ce qui fait décoller les prix

Partager sur :
La pénurie de maisons à vendre sur le marché immobilier s'installe, ce qui fait décoller les prix

En deux ans, le volume annuel d'annonces de biens immobiliers proposés à la vente sur les sites du groupe SeLoger a plongé de 22%. Une raréfaction de l'offre qui touche particulièrement les maisons.

Le manque de biens immobiliers à vendre commence à se faire sentir en France. Dans une étude, SeLoger constate que la pénurie immobilière est réelle. "En l’espace de 2 ans (entre décembre 2019 et décembre 2021), le volume annuel d’annonces de biens proposés à la vente sur nos sites accuse un recul de 22%".
 
Pour le groupe, il y a véritablement un avant et un après covid. Avant la pandémie, la tendance pour l'offre de logements était à la baisse, mais légère. "Entre les mois de février 2019 et février 2020, le recul se limitait ainsi à -2,9 %. Mais avec -11,2 % de perte annuelle entre décembre 2019 et décembre 2021, c’est peu dire que la raréfaction des biens en vente s’est accélérée en France".

Forte hausse des prix

Cette pénurie touche particulièrement les maisons. Un produit très demandé depuis la crise sanitaire. Si les stocks annuels d’appartements reculent, en moyenne, au rythme de 4% par an depuis le début de la pandémie, ceux des maisons accusent, quant à eux, 13,8 % de baisse annuelle. Sans surprise, les prix y progressent fortement. Pour les maisons, les prix s'envolent de 12,7% (soit +6,4 % en 1 an) depuis le début de la pandémie. Alors que, dans le même temps, les prix des appartements n’augmentent "que" de +7,2% (+3,2% en 1 an).